Quel hébergement pour le site internet de votre cabinet?

Communication Digitale

Quel hébergement pour le site internet de votre cabinet?

Ca y est ! Le grand jour est arrivé, vous décidez qu’il est temps de créer le site internet de votre cabinet. Mais par où commencer ? Vous avez déjà entendu parler de serveur, d’hébergeur mais tout ça reste assez confus dans votre esprit.

Sachez que la future vie de votre site internet se fera sur un serveur mis à disposition par un hébergeur qu’il vous faudra choisir avec soin.

Pour vous aider à vous y retrouver dans la jungle des offres d’hébergement, voici quelques conseils !

Quel nom de domaine ?

La première chose qu’il vous faudra faire sera de réserver votre nom de domaine, ce qui vous donnera le droit exclusif de son utilisation.

Votre nom de domaine doit se composer de votre nom ou de la dénomination de votre cabinet (en totalité ou en abrégé). Il peut être précédé ou suivi du mot « avocat » ou « avocats » (seulement si plusieurs avocats officient au sein d’un même cabinet).

Mais attention ! Vous ne pouvez vous approprier un domaine du droit ou une localisation comme par exemple « avocat-droit-social-paris.fr » au risque de vous fâcher avec l’Ordre (oui, oui vous devez faire valider votre nom de domaine par l’Ordre).

Quelle(s) extension(s) ?

Le choix de l’extension de votre nom de domaine est très important pour la vie de votre site. Selon l’image de marque que vous souhaitez véhiculer, ou selon votre zone géographique, vous n’opterez pas pour la même extension.

Nous vous conseillons de réserver plusieurs extensions, au minimum le .fr et .com. Vous n’êtes pas à l’abri d’un confrère qui vous veut du mal et décide de s’approprier le même nom de domaine que vous dans une extension différente…

Pour savoir si le nom de domaine et l’extension que vous avez choisis sont disponibles, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : www.1and1.fr/noms-de-domaine.

Hébergement mutualisé ou dédié ?

L’hébergement mutualisé, c’est lorsque plusieurs sites de différentes sociétés ou particuliers sont hébergés sur un même serveur. Les ressources du serveur sont alors partagées, le trafic et l’espace disque limités. C’est la solution la plus économique, elle est parfaitement adaptée au site internet d’un cabinet qui ne génère pas un trafic très important.
L’administration est assurée par un intervenant tiers (et non par le titulaire de l’hébergement).

L’hébergement dédié, c’est lorsque vous louez ou achetez un serveur pour vous seul. Cette solution est destinée aux sites qui génèrent beaucoup de trafic et qui demandent par conséquent beaucoup de ressources (paiement en ligne, etc). L’administration est assurée par vous-même, ce qui demande des connaissances en administration système car vous devrez installer les applications et paramétrer le serveur.
Les serveurs dédiés sont en général nettement plus chers qu’un hébergement mutualisé.

Quels sont les critères de sélection ?

Vous aurez le choix entre différents packages. Tout d’abord, vérifiez si l’enregistrement du nom de domaine est compris ou non.
Si vous disposez déjà d’un nom de domaine, vous pouvez le transférer chez l’hébergeur de votre choix. Prévoyez en général un délai de deux semaines minimum.

  • Capacité d’hébergement ?

En fonction du contenu que vous prévoyez sur votre site (nombres de pages, textes, vidéos, musiques, images, etc), vous aurez besoin de plus ou moins d’espace disque.

Vous devrez également tenir compte du trafic qui sera généré sur votre site en estimant le nombre de visiteurs attendus, de pages vues et du poids moyen des pages. En fonction de cette estimation, vous déterminerez la bande passante et le débit dont vous aurez besoin. C’est une donnée qu’il ne faut pas sous-estimer au risque de voir augmenter le temps de chargement de votre site.

  • Adresses de messagerie ?

La plupart des hébergeurs vous propose de créer un ou plusieurs comptes de messagerie avec pour extension le nom de domaine de votre site internet, ce qui est plus professionnel qu’une adresse gmail ou hotmail. Renseignez-vous donc sur le nombre de comptes inclus dans chaque package. En règle générale, vous pouvez créer jusqu’à 100 adresses de messagerie. Vos mails sont alors hébergés sur le serveur de l’hébergeur.

  • Disponibilité & assistance technique ?

Un hébergement n’étant jamais fiable à 100%, mieux vaut opter pour une assistance efficace et rapide. En effet, un site internet, une messagerie souvent indisponibles peuvent avoir des conséquences négatives sur l’image de votre cabinet. Pour éviter ce genre d’incidents, vérifiez que votre hébergeur garantit un temps d’intervention (GTI) et un temps de rétablissement (GTR), avec des pénalités prévues en cas de manquement à ces engagements.

  • Sécurité ? Mises à jour ?

Assurez-vous que des sauvegardes régulières de votre site internet sont prévues afin d’éviter toute perte de contenu, et que les mises à jour sont possibles grâce à une interface. Vous ne voulez pas avoir à faire appel à l’hébergeur à chaque modification.

Quels prestataires ? À quels prix ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler d’OVH ou de 1&1 qui font partie des hébergeurs les plus connus. Vous trouverez une liste plus complète en cliquant sur le lien suivant : Choisir un hébergeur gratuit ou payant.

En général, le coût des packages varie entre 2 et 30 € par mois en fonction des options que vous choisirez. Nous vous déconseillons fortement d’opter pour un hébergement low-cost dont le prix est certes attractif mais la qualité des services l’est moins.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander conseil à l’agence de communication en charge de la création du site internet de votre cabinet !

L’équipe du CAB’.